top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurloudebergh

Atteindre l'aube, Diglee.


Sa couverture m’avait immédiatement attirée. Je me souviens avoir été prise pas l’envie irrépressible de l’acheter.

Sagement, pourtant, je l’avais reposé sur le présentoir de la librairie – j’avais bien assez de livres à lire à la maison –.

Mais lorsque, quelques jours plus tard, une amie d'enfance me l’avait offert, je me suis dit que ce livre était définitivement pour moi. Qu’il n’était plus question de reculer. Qu'il s'agissait de m'y plonger, et plus vite que ça.


*


D’autant plus que son synopsis me ravissait :

« À la mort de Georgie, grand-tante fantasque et adorée, Diglee s’est plongée dans les lettres et secrets de cette dernière. Remontant le temps sur les traces des femmes de sa famille, elle s’est interrogée sur la place occupée dans leurs vies par les hommes, les amants, les pères. Elle a fait émerger des ponts, rendu visibles des motifs récurrents et des filiations tacites. Un tableau est alors apparu, au centre duquel trônait l’astre destructeur de la passion. »


*


Mais les histoires de femmes, de lignées et de transmission ont beau me fasciner au plus haut point, j’avoue avoir été assez hermétique à celle-ci. J’ai trouvé la narration assez plate, le côté « catalogue de personnages » souvent ennuyant et l’amoncellement de récits excluant pour le·a lecteur·ice – qui ne parvenait, de fait pas, à s’attacher à un·e seul·e ni même à les distinguer l'un·e de l'autre.

Et si la conclusion – résolument féministe et plus que nécessaire – était aussi intéressante que vivifiante, je l’ai trouvée un peu « rapide » et peu en lien, finalement – ou de façon un peu facile – avec le reste de l’ouvrage.


La lecture d’Atteindre l’aube se révéla donc pour moi en quart de teinte, vous l’avez compris.

Mais il n’empêche que je brûle du désir de lire Je serai le feu et Ressac, les deux premiers textes de l'illustratrice devenue autrice, dont l’évocation dans le merveilleux podcast « La source » de Cécile Coulon ont fait rugir mon cœur et grandir mon esprit. Diglee est assurément une jeune femme brillante, talentueuse et passionnante à suivre sans modération !



44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page