top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurloudebergh

L'Inconnue du portrait, Camille de Peretti.


J’aime passionnément le travail de la couleur. 

Quel qu’il soit.

Et quel que soit le support sur lequel il s’exerce. 

J’aime les rouges carmin, les bleus canard, les noirs de jais et les vert tendres. Les jaunes poussin, les teintes cuivrées et les vieux roses. 

J’aime voir ces couleurs écrasées sur une toile, tachetées, piquées, lacérées, déposées. 

Elles font vibrer mes rétines et tressaillir mon cœur. 

Car elles disent la passion, le désespoir et l’amour. 

L’incandescence, la haine et l’envie. 

Elles sont à la toile ce que les mots sont à la page, les sensations au corps, et les émotions au cœur : 

elles sont une boussole. 


Aussi, lorsque ces couleurs, posées sur une toile dans la Vienne du siècle passé, donnent naissance à un roman, que ces couleurs se muent en signes noirs posés sur une page blanche, d’aucuns diraient qu’il y a des chances pour que le résultat ait quelques vertus.

Magiques, peut-être. 

Sensationnelles, surement. 

Passionnantes, sans aucun doute. 


*


Peint à Vienne en 1910, le tableau de Gustav Klimt Portrait d’une dame est acheté par un collectionneur anonyme en 1916, retouché par le maître un an plus tard, puis volé en 1997, avant de réapparaître en 2019 dans les jardins d’un musée d’art moderne en Italie. 

Aucun historien de l’art, aucun conservateur de musée, aucun enquêteur de police ne sait qui était la jeune femme représentée sur le tableau, ni quels mystères entourent l’histoire mouvementée de son portrait. 

Des rues de Vienne en 1900 au Texas des années 1980, du Manhattan de la Grande Dépression à l’Italie contemporaine, Camille de Peretti imagine la destinée de cette jeune femme, ainsi que celles de ses descendants. 


*


L’Inconnue du portrait a tout de la fresque magistrale. 

C’est une véritable odyssée historique et artistique, répondant d’un formidable travail de recherche et d’imagination. Aux secrets de famille se mêlent les succès éclatants, les amours contrariés, les disparitions tragiques et les drame retentissants. 

Les ingrédients sont réunis, le cocktail ne pouvait être que réussi.

 

Il y a de la passion entre les pages de ce roman. 

De la passion, et beaucoup de talent! 

Un grand merci, Camille de Peretti, pour cette plongée lumineuse et colorée dans les profondeurs d’un roman aussi truculent qu'envoûtant. 



 

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page