top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurloudebergh

Les bracelets d'amour, Emmanuelle Pol.


Je lis très peu de nouvelles. Pas par manque de goût pour le genre, ni par défaut d’intérêt mais bien parce que l’idée de partir à la recherche de recueils de courtes histoires ne m’effleure jamais.

De fait, il faut que l’objet tombe littéralement entre mes mains pour que je m’y plonge.

Ce fut le cas pour Les bracelets d’amour d’Emmanuelle Pol, offerts par ma mère il y a quelques jours.


*


Voilà comment les Éditions Finitude présentent le texte :

La maternité n’est pas une mince affaire.

Emmanuelle Pol s’amuse à explorer les marges, les franges sombres, à travers neuf histoires qui rendent compte de la complexité de ces étranges relations qui unissent parents et enfants, pour le meilleur ou pour le pire. Ici, pas de tendres portraits de famille, mais une exploration au scalpel des liens du sang.


*


Une exploration. Le mot est bien choisi. Ces neuf nouvelles – objectivement parfaites – relèvent autant de la recherche que de la promenade.

Les bracelets d’amour nous donnent à lire neuf histoires irrésistibles : poignantes, magnifiquement conduites, intrigantes et intelligentes.

Je ne peux m’empêcher d’admirer le talent des auteur·ices du genre, capables de dire tant en si peu de pages, de rendre la sève de vies entières avec si peu de mots, de donner à voir le monde en quelques lignes seulement.

Cela relève presque du miracle, croyez-moi !


J’ai aimé le style impeccable d’Emmanuelle Pol, parfois au scalpel, souvent généreux, ironique et glorieusement incisif. Je n’ai cessé de relever de géniales trouvailles et de m’enthousiasmer de la langue qui les portait.


Leur propos, loin des poncifs et des histoires fleur bleu de maternité idéale, est fin et original, frôlant l’indicible, jouant avec les interdits, exposant ce que l’on tait : les petits maux et les grandes hontes, les sombres défaites et les riches errements.

Une réussite à découvrir de toute urgence !


44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page