Rechercher
  • loudebergh

Mon désir le plus ardent, Pete Fromm.


Il est des matins pluvieux, froids et venteux qui semblent n'exister que pour se voir observés de loin, par le prisme d’une vitre salie de larmes, un café dans une main, un roman dans l’autre. Ce samedi 3 octobre, je réalise que le fait que ce roman soit Mon désir le plus ardent de Pete Fromm relève plus de la magie que d’autre chose.

Parce que je n’aurais rien voulu d’autre.

Rien désiré d’autre : être enfouie sous une épaisse couverture, mon ventre menaçant d’exploser de vie, la tête parfois tournée vers le Lac agité de frissons, ma chienne endormie contre ma cuisse sur laquelle était posé Mon désir le plus ardent.

Parce qu’il est divin de voir les larmes emplir le calme de nos yeux en un matin d’automne,

De lire l’amour comme jamais on ne l’avait lu avant,

De goûter le courage, la joie et l’abnégation,

En compagnie de personnages emportés par la vie.

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. A vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides, ils vivent leur passion à cent à l’heure et fondent leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Mais lorsque Maddy, frappé de vertiges, apprend qu’elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l’aventure ne fait que commencer.

Je le reconnais, racontée ainsi, cette histoire d’amour bercée par une sclérose en plaque n’a rien d’alléchant. On craint le pathos, le sentimentalisme à la petite semaine et les matins larmoyants.

Pourtant, rien de tout cela entre les mots de Pete Fromm, merveilleux écrivain américain que l’on ne présente plus, auteur des sublimes (entre autres) Indian Creek, Lucy in the sky et La vie en chantier.

Sous sa plume et dans son regard percé d’une spontanéité superbe et d’une grâce déchirante : l’Amour à l’état pur. Le sublime, le grandiose.

L’Amour avec un grand A. L’évidence. Celui qui donne raison à tout, celui qui Est tout.

Quelques lignes suffisent et nous voilà saisis. Ce roman, on ne peut plus lâcher. Son rythme nous emporte, suivant les méandres des rivières et les circonvolutions du plaisir.

On aimerait savoir aimer ainsi, envers et contre tout, jusqu’à la mort. Une promesse qui semblait si mièvre à Maddy et Dalt au début de leur union mais qui a su révéler toute sa force. Sa puissance. Sa beauté.

Mon désir le plus ardent, c’est le magnifique portrait d’un couple ancré dans le présent affrontant avec courage et humour les épreuves de la vie.

D’une voix digne et regorgeant d’énergie, tout à la fois drôle et romantique, Pete Fromm nous donne à lire une histoire d’amour inoubliable.

Une histoire à mettre entre toutes les mains.

48 vues

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

Louise DE BERGH, Saint Saphorin. 

loudebergh@gmail.com